L'âge de raison

Publié le par Clem

On entend souvent parler d'un mystérieux âge, d'un mystérieux moment de la vie ou toute femme doit

devenir "raisonnable". Cet âge, c'est l'âge de raison (notez à quel point il porte bien son nom, et à quel point on s'est creusé la tête pour le trouver!). Selon Bridget Jones, l'âge de raison c'est quand on cesse de reluquer le c** de Daniel, le bourreau des coeurs et enfoiré affectif de premier ordre, et qu'enfin, on se tourne vers celui qu'il nous faut, pour l'épouser : en l'occurence Mark, le bel homme sans chichis qui en plus d'être honnête avec nous n'est pas un enfoiré affectif!

Lorsqu'on est enfant, on entend souvent nos parents dire que les grandes personnes sont plus raisonnables que les enfants, et ça peut continuer jusqu'à ce qu'on devienne une jeune femme. Lorsqu'on est enfant, la raison c'est obéir à ses parents, finir son assiette et se laver les mains et les dents.  Mais la défintion de ce mot peut, heureusement, changer en fonction de l'âge.
S'il n'y a pas de définition propre à cette expression, comment peut-on savoir que l'on a atteint l'âge de raison?
 Est-ce que c'est l'âge ou on doit arrêter nos excentricités (sorties, flirts, alcool) pour enfin entrer dans le (vrai) monde des adultes pour ne plus jamais revenir en arrière? Est-ce que c'est l'âge auquel on se marie? Pourquoi y aurait-il un âge pour devenir raisonnable?

Bridget Jones (encore elle) nous donne une première réponse : l'âge de raison c'est tout simplement l'âge ou on finit par se caser! Et les célibataires dans tout ça? Est-ce que ça veut dire qu'une femme qui ne se mariera jamais n'atteindra jamais cet âge pourtant si "honorifique"? Et si l'âge de raison c'était dans notre tête, si en fait, on devenait raisonnable petit à petit, avec l'expérience, et non pas en soufflant un nombre définit de bougies? Il y a un peu de ça... Mais la raison n'est pas aussi simplement bornée.
Peut-être qu'être raisonnable c'est tout simplement ne jamais se marier, vivre librement (en couple ou non, j'entends) et ne jamais s'imposer de choses qu'on aurait imposées à nos proches. Et si la raison ne correspondait pas un âge mais à un état d'esprit plutôt? La raison peut se trouver chez un enfant de six ans comme chez une dame de 80 ans et la déraison de même! Pourquoi devrait-on emprunter ce chemin si "commun" de l'âge de raison, alors que notre vie, elle, ne l'est pas?

Et le sexe opposé dans tout ça? Quand appellerons-nous un homme qui ne s'est jamais marié "vieil homme" comme on le ferait pour une femme ("vieille fille")? L'homme, lui, n'a pas d'âge de raison. Il peut être déraisonné et cela à n'importe quel âge! Est-ce un oubli délibéré de la vie ou bien cela prouve-t-il que l'homme n'est pas raisonnable?
Ca tient debout! Alors, définir un âge de raison pour la femme serait assurer qu'elle est raisonnée, alors que le fait de ne pas en donner à l'homme prouverait qu'il n'est pas raisonnable. Théorie tout à fait plausible, parce que, honnêtement, vous avez déjà vu un homme raisonnable?


«On n’est pas un homme tant qu’on n’a pas trouvé quelque chose pour quoi on accepterait de mourir.»
(Jean-Paul Sartre, L'âge de raison)


Petit message à l'intention de mes chères lectrices : les articles vont se faire plus rares pendant quelques temps, en effet, je suis en pleines révisions (licence oblige) mais je reviendrai dès que possible avec pleins de nouvelles idées! A très vite!

Publié dans Clem's reflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Américo 24/06/2013 08:22

Je me souviens de mon réveil à la vie, dans une pièce sombre une femme s'agite, je suis entrain de la téter (cette femme c'est ma mère et elle s'agitait car une secousse sismique venait de se
produire dans cette région du Portugal où je suis né), âgé de seulement quelques mois, j'ai pourtant gardé ce souvenir. Quand à l'âge de raison, je suppose qu'il dépend du vécu de chacun.

Karlart 09/06/2008 20:38

>S'il n'y a pas de définition propre à cette expression, comment peut-on savoir que l'on a atteint l'âge de raison?

Avis d'homme, l'âge de raison, on SAIT quand on l'a atteind. On sait qui l'on est, et on mesure combien on maitrise toutes les situations, ce qui donne une confiance certaine.

Pas une confiance feinte et excessive, ni transmise par les parents, mais une confiance visiblement congruente, connectée avec toute la personne.

La sagesse acquise avec le temps donne une force nouvelle, sur laquelle on peut s'appuyer soi-même, et qui sait soutenir l'autre.

C'est vraiment une très bonne chose...

Elsa 24/05/2008 16:10

Et moi ki trouve ke je me poze bocou de kestions, tu me bats à plate couture!!! je te suis toujour avec intéré et espere ke tu me préveindra kan un nouvel article sera publié. pleins de bisous. Elsa.

Lyline 24/05/2008 12:19

P.S : au fait à quand le prochain article? j'attends ça depuis un momen et tes autres lectrices aussi.... et je t recomandé à une cop qui aime sex and the city, je pense qu'elle va adorer!
bonne écriture de t nouveaux articles et à bientôt!!!
Lyline

Lyline 24/05/2008 12:16

Coucou!
J'espère bien que je ne finirai jamais vieille fille! on dirait une punition plus qu'autre chose... et aucune fille ne veut finir comme ça! notre société est comme ça!