Etes-vous "facebooké"?

Publié le par Clem

Invention technologique du siècle? Je vote pour Internet!
A qui internet n'a-t-il pas sauvé la vie un jour? La toile peut nous trouver tellement de choses utiles.... mais aussi inutiles! He oui, c'est ça le concept, une fois qu'on a commencé, impossible de s'arrêter! La drogue de l'adresse http frappe lorsqu'on s'y attend le moins et dans mon cas, vraiment lorsque je n'y étais pas préparée....
"Quoi?! Tu n'es pas sur Facebook?" est une des pires attaques que l'on peut recevoir de la part d'une amie que pourtant vous pensiez au-dessus de toutes ces futilités! La nouvelle mode venait de me frapper en pleine poitrine, en pleine figure et autour de moi j'avais l'impression d'avoir collé sur mon front un post-it intitulé : "Je ne suis pas Facebookée".  Tentative de déclinaison de l'invitation stoppée par quelques menaces de mettre en ligne des photos "compromettantes" (la menace qui tue pour toute personne qui se respecte un tant soit peu!). Donc m'y voilà, je suis "facebookée"!

Ne vous y trompez pas, au début c'est plaisant, la sensation de manque ne se fait sentir qu'après deux jours non-stop à rechercher vos amis et autres connaissances parmi cette jungle de noms et de prénoms, qui pour vous ne veulent plus rien dire.... Bah oui, quand on est habitué à msn, c'est difficile de connaître les vrais noms et prénoms d'une personne qu'on souhaite retrouver... Et je ne vous parle même pas des photos censées apporter une preuve visuelle que vous ne vous êtes pas trompée, faut-il encore que la personne en question ait daigné ajouter une photo qui la représente bien (qu'on voit au moins son visage...)! Sinon, bonjour la myopie face à votre écran en tentant de reconnaitre cette fille qui bizarrement présente le même grain de beauté sur la joue que votre copine de maternelle que vous voulez tant retrouver! Bref, après un rendez-vous chez l'ophtalmo' vous revoilà de nouveau devant votre page, et en plus de cela vous ne démordez pas de tous ces tests bidons censés approfondir votre personalité pour que vos amis vous connaissent mieux....
Franchement, peut-on vraiment appeler toutes ces personnes des "amis"? Personellement, j'aurais plutôt opté pour constituer différents groupes : "amis proches", "famille", "amis de lycée", "connaissances de lycée" enfin on n'en finit plus! Et ces personnes qui ont parfois 500 amis! Whaouh congratulations, you won! (euh... comment faites-vous pour vous rappeler de tous les noms??)

Oui, Facebook c'est bien. D'autant plus qu'on peut retrouver des gens du monde entier! C'est une chose que je ne peux pas reprocher à ce site.... Par contre, une chose à reprocher : pourquoi des gens, qui nous sont inconnus, nous ajoutent-ils à leurs amis? Evidemment, dans le cas ou il s'agit d'une photo élogieuse d'une personne du sexe opposé, pourquoi dire non? Facebook, le nouveau speed-dating?? Mais dans le cas contraire, pourquoi ces gens continuent d'ajouter des personnes qui leur sont étrangères? Est-ce pour frimer (regarde j'ai 177 amis!) ou simplement parce qu'ils veulent se prouver à eux-mêmes qu'ils peuvent être populaires?
Autre caractéristique de Facebook : sa rapidité de propagation des informations. Vous cliquez sur un nom et paf! vous savez en dix secondes sa date de naissance, sa religion, son statut amoureux, sa tendance politique lorsque (bien sûr) le propriétaire a pris soin de remplir ces informations! Est-ce que ça n'est pas s'introduire dans la vie privée d'une personne? Evidemment, vous avez la possibilité de rendre ces informations confidentielles à qui vous voulez, mais dans ce dernier cas, l'absence d'informations à votre sujet ne vous dessert-elle pas? Certainement, parce que sans ces informations, le but premier de Facebook, qui est de retrouver des amis, est considérablement rétrécit puisque l'on connait seulement votre nom, votre prénom et peut-être votre photo (ressemblante, please!). Cet argument n'étant pas pertinent pour quelqu'un dont le nom est très peu banal....

Alors, Facebook est-il seulement un site très utile pour retrouver des personnes et savoir ce qu'elles sont devenues ou bien ne sert-il qu'à vous inciter à donner toujours plus d'informations sur vous?
Peut-on échapper au phénomène facebook étant donné que déjà plus de 1 300 000 français y sont inscrits?

Et vous, êtes-vous "facebooké"?

" Les hommes ont peut etre découvert le feu mais les femmes ont appris a jouer avec"
(Carrie Bradshaw dans Sex and the City)

Publié dans Clem's reflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nestor 29/04/2008 13:27

J'avais fait un billet il y a quelques temps sur la chose, justement parce que pour moi l'idée de "retrouver" des amis me semble aberrante. Des amis, ça ne se perd pas, ou alors ce ne sont plus des amis, ce sont de vagues connaissances. En revanche, pour étoffer un peu son réseau professionnel c'est appréciable, surtout sur Paris et dans la "communauté" des juristes qui est sur représentée. Pour le reste... ce ne sera qu'un feu de paille.

Elsa brunet 26/04/2008 18:25

Ah ah! mdr! C'est exactmen se kil c passé pr moi! C vraiment marrant, et c vrai kon a dja vu ce genre de truk mais je pense ke tu ten sor bien! pleins pleins d'idées, pleins pleins de talens! j'aten la suitte!